Hernani – Victor Hugo (1830)

photo

Je me demande parfois comment il est possible d’avoir traversé toutes ces années sans lire certaines oeuvres majeures. Hernani en fait partie. Faisait.

D’autant que, sous son vernis un peu austère d’oeuvre académique d’un autre siècle, se cache en fait une pièce qui (alexandrins mis à part!) n’a pas tant vieilli que ça, et reste tantôt drôle, tantôt sincèrement poignante. Une pause « francophone » des plus agréables, que j’ai vraiment appréciée.

Hernani paraît en 1830 et bouleverse soudainement tous les codes de la tragédie, qui cesse dès lors d’être « classique » pour devenir « romantique » (s’en suivra d’ailleurs la fameuse « Bataille d’Hernani » opposant les défenseurs de la tradition aux avant-gardes de l’époque). Là où les auteurs classiques s’inspiraient de l’Antiquité ou de la Bible, Hugo préfère parler des vrais hommes, et ajouter une dimension morale à la dimension purement esthétique. Il est également le premier à littéralement « mélanger les genres » et à faire cohabiter le tragique et le comique, chose tout à fait impensable par le passé.

Ainsi, en 1519 à Saragosse, retrouvons-nous nos deux personnages principaux, Doña Sol et Hernani, occupés à cacher leur amour du futur époux de Doña Sol, Don Ruy Gomez de Silva. Ce dernier, bien plus âgé que sa promise, ne possède pas le charme d’Hernani, brigand recherché dans toute l’Espagne. Un troisième soupirant va faire son apparition, et d’autant plus compliquer ce triangle (rectangle?) amoureux, qu’il s’agit de Don Carlo, le roi d’Espagne lui-même…

Ce dernier, furieux de s’être fait voler le coeur de Doña Sol par un malotru, décide de l’éliminer. C’est sans compter sur Don Ruy Gomez de Silva, qui a un peu de mal à supporter que deux rivaux se disputent sa future femme, et propose un marché à Hernani. Il l’aidera à éliminer le roi d’Espagne, qui a kidnappé la belle, en échange de la vie d’Hernani, qu’il pourra dès lors réclamer à tout instant.

Evidemment, c’est au moment où les deux tourtereaux seront enfin réunis par les liens du mariage que Don Ruy viendra réclamer son dû, pour une fin des plus sanglantes…

Lecture faite dans le cadre du challenge En Scène! 

CategorieShakespeare

Publicités

5 réflexions sur “Hernani – Victor Hugo (1830)

  1. j’en ai lu de nombreux extraits, mais jamais en entier, il faut vraiment que je m’y mette! Merci pour ta participation au challenge, à bientôt!

  2. Aussi intéressant à lire qu’à étudier. J’aime surtout le scandale qu’il y a eu autour de cette pièce, les passions déchaînées… Aujourd’hui, quand j’en parle à mes élèves, ils se demandent pourquoi on se prenait la tête pour ça… C’était une autre époque !!!

  3. Oh, voilà qui est intèressant et, comme pour certains films majeurs, on se demande en effet pourquoi on a tant tardè à les découvrir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s