Les Indes Noires – Jules Verne (1877)

photo-16

Voilà une véritable éternité que je n’avais pas lu de Jules Verne! Il fait partie de ces classiques tellement classiques que l’on croit les connaître sans même avoir jamais pris la peine de les lire…et c’est bien dommage! On passe toujours un bon moment, le nez dans un roman de Jules Verne…

Les Indes Noires, tel est le nom donné aux régions minières du Royaume-Uni au dix-neuvième siècle. A cette époque, l’Angleterre, le Pays de Galles, et surtout l’Écosse, sont littéralement les réserves en houille de toute l’Europe. Les exploitations extraient des tonnes de minerai tous les jours, les propriétaires sont riches, les emplois sont nombreux.

James Starr, ancien directeur de la mine d’Aberfoyle épuisée depuis 10 ans, reçoit un jour une lettre de son ancien contremaître, Simon Ford, le sommant de revenir à la mine. Quelques heures après, une missive griffonnée à la va-vite indique à James Starr qu’il n’est plus nécessaire qu’il se déplace…Curieux, James se met en route. Il retrouve donc Simon Ford, ainsi que sa femme Madge et son fils Harry, qui depuis la fermeture de la mine y résident toujours, à plusieurs mètres sous terre, ne voyant jamais la lumière du jour.

Lorsque Simon annonce à James qu’il pense avoir trouvé un nouveau filon, ce dernier n’en croit pas ses oreilles. Serait-il possible que la célèbre et prospère mine d’Aberfoyle recèle encore de ce précieux minerai? La découverte du nouveau filon est au-delà des espérances des deux hommes: derrière une paroi, se révèle une grotte à la taille faramineuse, haute de dizaines de mètres, surplombant un lac intérieur d’une profondeur insondable. Et partout, de la houille. Mais en essayant de rebrousser chemin, les 4 personnages font une découverte épouvantable: ils ont été emmurés vivants dans la grotte…

Ah, Jules Vernes, maître incontesté du roman d’aventure…! Passionné par la modernité, ses romans sont parsemés d’explications scientifiques qui, à nous, nous semblent bien évidemment dépassées mais qui, il y a 150 ans, devaient littéralement faire tomber les mâchoires de ses lecteurs! Les Indes Noires nous plonge dans l’Écosse reculée, pluvieuse, surplombée de massifs châteaux en ruines, riche en légendes et en histoires à faire frémir…Nous découvrons la vie des mineurs de l’époque, les subtilités du métier, et surtout, happés par le suspens, les pages sont tournées à toute vitesse, pressés que nous sommes d’avoir enfin le fin mot de l’histoire!

Véritablement un petit plaisir à s’accorder plus souvent.

Publicités

4 réflexions sur “Les Indes Noires – Jules Verne (1877)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s