The Lord of the Flies – William Golding (1954)

photo-25

L’ennui mortel. Cela fait des semaines que je traîne ce roman comme un véritable boulet, avec pour seule envie celle de venir à bout de ses 200 misérables pages. Je ne parviens pas à me souvenir d’un autre roman qu’il m’aurait autant coûté de terminer. Pourtant considéré comme un grand classique, je m’attendais évidemment à prendre beaucoup de plaisir lors de cette lecture, mais la sauce n’a pas du tout pris avec moi…

Un avion de jeunes garçons s’écrase sur une île déserte. Et si, dans les premiers temps, une vraie petite société hiérarchisée parvient à s’organiser autour du charismatique Ralph, les enfants ne tardent pas à revenir progressivement à l’état sauvage. De petite tribu parfaitement organisée autour des chasseurs, des préposés au feu, le groupe d’enfants se scinde pour opposer deux clans, dont l’un -celui des chasseurs- devenu sanguinaire et dangereux. Les pires travers resurgissent: la cruauté, l’ignorance, la barbarie, le fanatisme, et tout ceci se concentre et se cristallise autour de la vénération de ladite Majesté des Mouches, une tête de truie coupée autour de laquelle les insectes s’agglutinent.

Évidemment ce texte n’est pas sans intérêt. Écrit moins de dix ans après la fin de la seconde Guerre Mondiale, j’imagine bien qu’il s’agit d’une réflexion autour de la barbarie humaine et de sa capacité à détruire ses semblables et ceux qu’il a jadis estimé. C’est un roman très sombre, très angoissant, qui donne l’impression d’être soi-même sale et ceci m’a beaucoup déplu. Le fait que les personnages soient de jeunes enfants y est évidemment pour beaucoup, d’autant que rien ne leur est épargné…Le style m’a également posé problème, il n’est pas parvenu à retenir mon attention et j’étais souvent bien incapable de lire plus de 5 pages à la fois, car je finissais par ne plus rien comprendre de ce qu’il s’y passait.

Un rendez-vous bien manqué…

(Titre français: Sa Majesté des Mouches)

Publicités

2 réflexions sur “The Lord of the Flies – William Golding (1954)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s