Tous mes voeux…

Je suis en retard, perpétuellement, malgré cette bonne résolution consistant à incarner dorénavant l’anticipation, mais je tenais néanmoins à vous souhaiter une merveilleuse année 2014.

Blogosphériquement…Ce blog a fêté ses 1 ans le 5 janvier. Il y a un an, j’étais en plein milieu de mon année en Nouvelle-Zélande, en plein milieu aussi de ces merveilleux quatre mois passés à sillonner ce fabuleux pays pendant les vacances d’été. Depuis un an, je partage mes découvertes littéraires avec les quelques lecteurs qui passent régulièrement faire un tour en ces lieux, certes un peu moins fréquemment depuis mon retour en France, mais toujours avec autant de passion et avec la certitude que la lecture est sans conteste l’une des plus belles choses qui soient. Je vous souhaite de continuer à vous émerveiller devant de nouvelles pages, de nouvelles oeuvres, de nouvelles vies.

Professionnellement…J’ai eu mon premier vrai contrat d’enseignante à l’université à la rentrée dernière. C’est un travail difficile, où je dois constamment me battre contre moi-même pour être la meilleure possible. Pas pour ma fierté personnelle, non, mais pour donner le meilleur aux étudiants dont j’ai la responsabilité. Mais un simple « Madame, c’est la première fois que je comprends quelque chose en grammaire anglaise! » assorti d’yeux écarquillés d’incrédulité suffisent à effacer les heures pénibles et éprouvantes que je passe « en coulisse ». Je vous souhaite de vous épanouir dans votre travail, et à défaut d’aimer chaque minute de ce que vous faites, de savoir que vous faites ce que vous faites parce qu’il serait inconcevable pour vous de faire autre chose.

Personnellement…Je grandis, j’ai perpétuellement l’impression de grandir, et à maintenant 28 ans, l’impression d’en avoir toujours 18 et encore une multitude de choses à découvrir. Mon épanouissement passe par l’évasion, la Nouvelle-Zélande me l’a confirmé. Et même si je suis en deuil de ce pays depuis que je l’ai quitté, je sais que l’émerveillement est partout. Après un Nouvel An à la découverte de Berlin, je ponctue peu à peu l’année à venir d’escapades diverses. La Croatie, l’Islande en suspens, la Tunisie d’ici quelques semaines (pour le travail, mais quand même!)…Je vous souhaite de voyager, près ou loin de chez vous. N’oubliez jamais d’aller voir ailleurs, n’oubliez jamais d’être curieux des autres.

Je vous souhaite d’être heureux, épanouis, fiers de vous, entourés, amoureux.

Une très belle année 2014 à tous!

Le Tag des 11 choses…

J’ai été taguée par Alexandra du blog La Bouteille à la Mer, que j’apprécie beaucoup, et ai donc décidé de répondre à ses petites questions!

Règlement:

– Poster les règles du tag sur sa page
– Décrire onze choses à propos de soi
– Répondre aux onze questions posées et en créer onze nouvelles pour les personnes taguées
– Taguer onze personnes et faire un lien vers leurs blogs
– Prévenir les onze personnes qu’on a taguées.

Onze choses à propos de moi:

1. Je suis phobique du sang, des veines, et des aiguilles. Au point d’être fichée comme fugueuse aux hôpitaux de Paris (ils voulaient me mettre une perfusion, les fous!) Le cachet de Xanax que l’infirmière m’avait collé dans le bec avant ma fuite aura eu raison de moi, et j’ai fini par l’avoir, cette perfusion…(la honte, oui!).

2. Quand je lis, il y a toujours 3 marque-pages dans mon ouvrage en cours: un pour marquer la page où je me suis arrêtée, un pour marquer la fin du chapitre en cours, et un pour marquer la fin exacte du roman (et sauter les annexes, le sommaire, les notes, etc…). De par mon métier, et ma thèse, je dois être ultra efficace dans mes lectures, et ceci m’aide à évaluer le temps que la lecture va me prendre. Du coup, j’ai gardé cette habitude pour mes lectures « loisir » également…

2. Si je pouvais me nourrir exclusivement de tomates et de makis, je serais la plus heureuse des femmes.

3. Ma première histoire d’amour littéraire s’est faite avec Colette, j’ai dévoré tous ses romans, des biographies, des biographies de ses proches, j’ai une passion toujours brûlante pour cet auteur qui est pour moi un génie de la langue française, et une femme fabuleuse.

4. J’ai brièvement correspondu avec Aube Elléouët, la fille d’André Breton. Je venais d’apprendre que l’appartement de l’auteur, rue Fontaine à Paris, n’allait pas être conservé, mais vendu dans son intégralité aux enchères, et j’étais folle de rage. Elle m’a apaisée, m’a parlé de son père, c’était une bien belle rencontre épistolaire.

5. Si vous voulez me torturer efficacement, frottez des dents de fourchettes les unes contre les autres, ou faites-moi laver des couverts en bois. Il y a de grandes chances pour que je vous assassine, en revanche.

6. Si je devais prendre un animal, j’irais à la SPA. Et je choisirais forcément l’animal à qui il manque une patte et un oeil, tout simplement parce que, si je ne le prends pas moi, personne ne le fera.

7. Dans mon arbre généalogique paternel, on croise le nom de Charles-François Lebrun, Consul de Napoléon. Ça me fait certes une belle jambe, mais ça fait une anecdote à raconter en soirée!

8. Je n’ai jamais lu de Jane Austen. Oui je sais ce que vous allez me dire.

9. En ce moment, je regarde Downton Abbey et je suis mordue! (mais je déteste Mary)

10. J’ai les yeux bleus très clairs et je m’appelle Elsa. Vous n’imaginez pas combien d’exemplaires des Yeux d’Elsa d’Aragon j’ai pu recevoir dans ma vie.

11. J’adore la course à pied, et je courrai d’ailleurs en septembre mon premier 10 kilomètres! Je rêve de courir un jour un marathon…

Les questions d’Alexandra:

1. Dans quel monde imaginaire voudrais-tu vivre? 

J’aimerais beaucoup avoir mon petit cottage dans le Wessex de Thomas Hardy, les descriptions dans Far From the Madding Crowd m’ont souvent laissée rêveuse…

2. Imagine un repas de la mort qui tue avec cinq écrivains, vivants ou trépassés.

Le pied! Je réunirais Colette, Virginia Woolf, Janet Frame, Violette Leduc et Proust. Je ne sais pas si vous percevez le potentiel d’une assemblée pareille, malgré l’aspect tout à fait dysfontionnel! Il y aurait 4 bouteilles de vin vides sur la table, Virginia Woolf serait en train d’agresser subtilement Violette Leduc, Colette et Proust seraient copains comme cochon, et Janet Frame serait dans son coin, à faire des dessins sur la nappe avec les miettes de son pain. Le fiasco absolu!

3. Même question mais avec cinq personnages de fiction.

J’imagine un truc complètement fou: Bertha Mason en train de courir autour de la table en hurlant (pourtant j’ai plein de choses à lui demander!), Ariane de Solal qui soupirerait d’ennui en attendant son prochain bain avant de retrouver son aimé, Rhett Butler qui essaierait de faire du gringue à Ariane, sans succès, la créature de Frankenstein planquée derrière les rideaux, qui aurait mangé le chat de la maison, et Clara du Jardin des Supplices qui nous parlerait du plaisir sexuel qu’elle éprouve à voir des gens se faire arracher les paupières.

Il faudrait TELLEMENT écrire un crossover géant! (par contre, ne me laissez jamais organiser vos soirées, c’est l’assurance d’une visite au poste à un moment ou à un autre!)

4. Quel roman aurais-tu aimé écrire?

Sans nul doute, The Bone People de Keri Hulme, un roman néo-zélandais que j’ai d’ailleurs chroniqué ici. C’est une fable absolument bouleversante sur le destin de trois êtres meurtris, qui ont tous, de près ou de loin, un rapport avec le peuple maori, et qui tentent de se faire une place dans cet entre-deux qu’est le métissage de deux cultures aussi antagoniques que celles représentées en Nouvelle-Zélande. J’ai une boule au ventre à chaque fois que je mentionne ou que je pense à ce roman, il me hante et me réconforte à la fois.

5. Choisis ton poème préféré.

Sans hésiter, Ode to Automn de John Keats! J’ai travaillé sur ce poète à l’occasion de mon mémoire de M2 et je garde le souvenir de nuits blanches incroyables à lire ses poèmes (et d’autres tout aussi blanches mais moins incroyables, à rédiger comme une forcenée!). Rien que la musique du premier vers, parvient à me donner des frissons. « Season of mists and mellow fruitfulness…« 

6. Fuck, Marry, Kill game: avec quels personnages ferais-tu ces trois choses?

Le premier, avec Conan le Barbare (ah ah!), le deuxième, avec Sherlock Holmes, et en ce qui concerne Kill, je n’ose même pas tuer un moucheron (question de karma), donc une personne, même fictive, impossible!

7. Quelle est la meilleure/ pire adaptation littéraire selon toi?

Je ne regarde pas beaucoup d’adaptations parce que je suis invariablement déçue, je leur préfère souvent les biopics. Mais il y a deux adaptations qui m’ont particulièrement touchée, et que j’aime tout spécialement: The Great Gatsby de Jack Clayton avec Mia Farrow et Robert Redford, et Lolita de Kubrick avec Sue Lyon (sublime) et James Mason. Je les ai vus de nombreuses fois tous les deux, et c’est un vrai bonheur à chaque fois.

8. Quel serait le parfait casting de ton livre préféré?

Si je devais adapter Lolita de Nabokov, je choisirais Sam Neill pour jouer Humbert Humbert, Sami Gayle dans le rôle de Lolita, Marcia Gay Harden pour jouer Charlotte Haze et Philip Seymour Hoffman pour jouer Clare Quilty.

9. Quel auteur (vivant ou mort) aurais-tu ou aimerais-tu rencontré ?

J’aurais beaucoup aimé croiser le chemin d’Emily Dickinson, même si elle n’aurait probablement jamais accepté de me rencontrer. Peut-être aurait-elle accepté de répondre à des lettres, ou bien nous serions-nous parlé à travers la porte de sa chambre, comme son médecin quand il devait l’ausculter…(pratique!).

10. Choisis un personnage. Quelle musique s’accorderait-elle le mieux avec lui ?

La, vraiment, je sèche…Je suis plutôt du genre à associer des odeurs aux livres que je lis!

11. Quelle fin de roman aimerais-tu réécrire? 

Il ne s’agit pas d’un roman à proprement parler, mais j’aurais souhaité que le fin de Nadja, d’André Breton, soit différente. Et donc que la fin du destin de la véritable Nadja, Léona Delcourt, soit différente également. Je crois que j’ai rarement autant pleuré, ado, qu’à la fin de ce livre, en imaginant ce que doit ressentir une femme follement amoureuse qui se rend compte que son amant la délaisse, non pas parce qu’il ne l’aime plus (il ne l’a jamais vraiment aimée, d’ailleurs), mais parce qu’elle n’a plus d’intérêt artistique et intellectuel, à ses yeux. Elle a fini sa vie seule, dans un hôpital psychiatrique, à écrire des lettres à André Breton, toutes restées sans réponse…

A mon tour de poser les questions!

1. Quel roman as-tu le plus lu, et pourquoi?

2. Si tu étais un personnage de fiction, qui serais-tu?

3. Cite trois films qui t’ont bouleversée.

4. Alberto Manguel a dit « Nous sommes ce que nous lisons ». Que lis-tu?

5. Si tu pouvais posséder n’importe quelle oeuvre d’art, laquelle choisirais-tu?

6. Quel est le mythe qui te touche le plus?

7. Une destination de rêve?

8. Quelle est la chose sans laquelle tu ne peux t’imaginer sortir de chez toi?

9. Si tu pouvais ressusciter un auteur, afin qu’il continue à écrire, qui choisirais-tu?

10. Ta dernière belle découverte musicale?

11. « La Terre est bleue comme une orange ». Un avis?

Je tague Adalana, Sabbio, Miss Léo, Deuzenn, Book’ing, Valérie, Lou, Shelbylee, ClaudiaLucia, Eimelle et Hérissonneries! Au boulot mesdames!